Les corps mielleux de Blake Little


Quelle guêpe l’a t-il piqué? Fétichiste du miel, le photographe américain Blake Little en déverse des litres sur ses modèles dans sa dernière série « Preservation ».

Ceci fera des émules chez les bodybuilders! Grâce à Blake Little, plus de doute possible, se tartiner de miel sublime le corps et propulse vers la perfection physique!

Fasciné par son visuel doré et visqueux, le photographe de Los Angeles a osé l’expérience de la douche de miel sur son armada de mannequins de tout âge et de toute taille, du hispter musclé au bébé en bas âge, tous prenant alors la pose, nus et dégoulinants tel des statues aux prises avec de l’ambre fondue! Ou dans un délire de science fiction, cela s’apparenterait à une extraction esthétique d´une cuve de liquide amniotique artificiel! A coup sûr moins risqué que la cryogénisation!

« Le miel peut déformer et amplifier les formes, mettre en évidence les atouts physiques, susciter la répulsion, et suggèrent à la fois l’immortalité et la mort », relate la page avant-propos du livre « Preservation » de Blake Little.


image image image image image image image image image image image image image image image image

Publicités