Sur la plage surpeuplée, maquillage et graisse bronzée avec Martin Parr


Un vieux loup de mer de la photographie à l’oeil inviolable, Martin Parr, c’est 40 ans de carrière dont des séries spéciales été, sur le vif, à l’ironie douce, levant le voile sur les petits défauts qui se dorent la pilule au soleil, des bikinis glissants et ventres XXL , aux instants drôles et uniques sur sable blanc!

Les plages d’Italie, du Brésil, du Japon ou encore d’Espagne regorgent de détails subliminaux! Avec Martin Parr, adieu aux couchers de soleil et photos de famille propres et sans ambiguité, aux airs de perfection, les vacances tirent plutôt sur la dérision et les corps en sont tout de suite moins polis! Séance de bronzage à l’odeur de brûlé voir cramoisi, défilé de soixantenaires aussi trivial qu’à se rouler par terre, du laid sans méchanceté, des lunettes de solarium symbole de « too much », ces voisins de serviettes un peu loufoques au ventre et torse luisants tel lors d’un shooting, photoshop en moins et la réalité en plus!

Aussi visuellement artistiques et acidifiés de couleurs qu’ancrés dans le registre photo-documentaire, les clichés de Martin Parr portent un regard décalé, blagueur, sociologue et calibré sur les aficionados des plages des 80s à nos jours, ce n’est d’ailleurs pas pour rien que ce photographe anglais est membre de la mythique agence Magnum depuis 1994! Le constat sociétal, c’est la vague sur laquelle ils surfent!

« Martin Parr à la plage » sa nouvelle expo, se la glande les pieds en éventail en l’attente de parisiens curieux au Bon Marché Rive gauche. Jusqu’au 16 août!!


imageimageimageimageimageimageimage imageimageimageimage image imageimageimageimage

Publicités