Fesses, mode et liberté, le monde de Matt Adam

Son Instagram agite toutes les parties du corps et ses clichés attisent la censure sur les réseaux sociaux, le photographe Torontois Matt Adam partage sa vision sans complexe et esthétique de la vie, entouré de filles aux looks et courbes orgasmiques!

« Si tu veux te faire shooter nue ou en col roulé, cela me va », obnubilé par la photo parfaite et obsédé par l’anatomie, Matt Adam est en quête de « visages frais » et de styles , voir d’osmose naturelle et organique avec ses modèles. La plupart sont issus de sa liste de contacts facebook, cependant cet hédoniste espiègle tend de plus en plus à sortir de son cercle direct.

Spontanés, dénudés, sexy ou coiffés de street culture, ses clichés dégagent un sentiment de liberté olé olé adolescente, non vulgaire ni sexiste comme il l’a confié à soyjournal.com :

« La tonalité sexuelle ici provient du principe d’être libre et bien dans ma peau, pour mes modèles aussi. Je veux que tout le monde se sentent libérés dans mes shootings comme dans les 60´s »

L’amorce de sa carrière de photographe ne fait pourtant pas écho à une partie de jambe en l’air libératrice et subliminale dans une chambre d’ado mais de sa lubie lycéenne à capturer systématiquement en polaroïd des graffitis autour de son pinacle familial, une manie juxtaposée alors à son rêve de shooter des lookbooks de mode.

Mission accomplie quelques années plus tard. Aujourd’hui Matt Adam joue dans la même ligue que les photographes prédominants dans l’industrie et croise les doigts pour marquer davantage l’histoire de son empreinte que ses prédécesseurs!

De Vogue à Playboy, en passant par l’anime et le porno, ce nouveau talent photographie tout azimut, si bien que son art sans limite finit par intriguer les voyeurs autant que ses influences premières : Stanley Kubrick, Helmut Newton, and Kanye West.

image image image image image image image image image image image image image

                   © All images Matt Adam

Publicités