David LaChapelle : le roi de la pop-photo, l’omniprésent

Le portrait de Kanye West grimé en Jésus, la pub schweppes avec Uma Thurman en 2011, le clip Rich Girl de Gwen Stefani, ou Natural Blues de Moby.. David LaChapelle, petit protégé d’Andy Warhol et dernier à avoir photographié le dieu pop art avant sa mort, vole de ses propres ailes depuis 20 ans, marquant de son empreinte la planète pop culture avec ses images glam, bling bling, erotico-comiques, excentriques, aux couleurs ultra vives et une saturation au boutisme. Il est l’archétype même de la pro-activité artistique non cocaïnée, tout est un peu prêt signé de la patte du photographe américain touche à tout récemment, dans un élan d’exagération. De la campagne d’affichage Coca cola pour le centenaire de sa bouteille, à Ouihours nouveau mag online de lingerie à la mode et un documentaire à son effigie cette semaine, en passant par la réinterprétation du clip « Take me to Church » de Hozier contre l’homophobie, ou encore sa série trompe l’oeil « Landscape » et sa collaboration avec Amber Rose. Rembobinage de six mois d’ubiquité.

Coca Cola

La publicité, David LaChapelle en fait son leitmotiv, fixer une image de la fortune bâtie sur la popularité marchande, oui il aime ça, c’est un peu sa marque de fabrique. Alors quand Coca Cola décapsule les 100 ans de sa bouteille ce mois ci, visant à en faire une véritable icône, le photographe de 52 ans ne peut tourner le dos, shootant la génération Z pour la série « J’ai embrassé » de la marque. Et tant qu’à faire autant continuer sur cette lancée en copinant avec l’ agence Ovigily et son Tale Together en ajoutant sa pierre à l´édifice, une campagne outdoor capturée par ses soins. Une campagne sans logo, sans signature, sans produit mais bel et bien 100% Coca-Cola.

image


Ouihours

Une histoire de coup de pouce et de redevabilité! Andy Wahrol lui ouvra ses portes dans les années 80 dans son magazine Interview, c’est au tour de David LaChapelle de mettre en lumière un projet! Considéré comme plus sophistiqué et titillant que Victoria Secrets, Ouihours suit une ascension prodigieuse dans les hauteurs des magazines lingerie depuis 2 ans, son créateur est Marc Balet, ancien directeur artistique du magazine Interview! Coincidence! Il n’est donc pas exubérant de voir David LaChapelle, Paul Westlake et Bruce Weber y photographier des célébrités pour la postérité.(Hall Berry, Deby Mazar)

image

L’énergumène documenté

De derrière l’objectif à devant la camera. Cette semaine Trendsperiodical a posté en exclusivité Evening Space, un documentaire de Scott Weintrob, suivant à la trace les pérégrinations artistiques de David LaChapelle, confortant ainsi son assise dans la pop culture moderne. Le temps de prendre une pose, entre sarcasmes, érotisme et surréalisme.

Take me to Church

Quand La chapelle revisite l’église. Au delà de ses faits d’armes éclaboussants dans la photographie, David LaChapelle est aussi un réalisateur acclamé pour ses nombreux clips videos d’artistes en tout genre, Daphne Guinness en 2014, Florence and the Machine, Robbie Williams, Moby, Elton John, Amy WineHouse, Gwen Stefani, The Vines. En février dernier, celui dont la muse Amanda Lepore est un transsexuel , a dénoncé l’homophobie en Russie en faisant une énième fois état de son don de la mise en scène par une refonte de « Take me to Church » de Hozier, dévoilant une chorégraphie néo classique et tonique exécutée par le danseur de ballet Sergeï Polounine.

La main verte

L’analogie laudative « photographe de mode = gay=cocaine à plein nez » balbutie, un raccourci cliché. Avec son coming out écolo en octobre dernier lors du vernissage de sa nouvelle exposition « Landscape », David LaChapelle créa la surprise. Sur ses clichés, les paysages industriels factices montés en miniature volent la vedette aux célébrités et à la démence visuelle. Quel guêpe l’a t’il piqué? On apprend alors une anecdote rocambolesque. En 2006, Le natif du Connecticut claqua la porte du quotidien extravagant de la mode, destination Hawaï où il acquit un camp de nudiste qu’il métamorphosa en ferme Bio, bâtit une maison à l’énergie solaire, avec une voiture roulant à l’huile végétale. C’est donc loin de la superficialité, dans cet havre vert, qu’il coule des jours heureux.

image image image

Amber rose n’est jamais très loin

Même à Hawaï, l’inattendu n’est pas pudique enfin… La mannequin Amber Rose, femme ou ex en devenir du rappeur Wiz Khalifa, s’apprête à sortir un livre « How to be a bad bitch », loin d’être un recueil de poèmes à l’eau de rose, cet ouvrage caressait l’espoir d’une couverture. La suite? David LaChapelle accoucha le 25 mars de deux clichés de la siliconée et improvisée écrivaine, allongée topless sur la plage de l’île de Maui (Hawaï). Quelle chienne de vie!

image

Publicités