Le monde conte de fée et cauchemardesque de Laura Makabresku


Des idées claires aux pensées sombres, il n’y a qu’un pas, la photographe Laura Makabresku chevauche elle les deux, laissant la porte de son univers vintage surréaliste entrouverte aux âmes curieuses.

Dans sa série Fairy Tales, les peurs et angoisses de cette jeune polonaise de 25 ans se battent en duel avec ses rêves, des mises en scène en forêt et dans sa chambre, où flâne un malaise ambiant plus qu’inquiétant, contrasté par des tons pastels à l’effet adoucissant voir protecteur :

« Mon art est un conte de fée cruel au sujet d’une fille qui a trouvé un animal mort dans la forêt et avec lequel elle a partagé sa chaleur. »

De son câlin étrange avec une Bambi vivante et son « hug » macabre avec un renard sans vie, sa poésie visuelle entre dans un monde charnière entre infantilisme surréaliste et maturité onirique à la mélodie folk !


imageimageimageimage
image image image image image image image image image image image image image image image

image

Publicités