La vie dans un bocal à poissons avec Dana Trippe

La vie dans un bocal à poisson

Jeu de reflets et provocation des corps, la photographe de San Diego, Dana Trippe s’auto shoote et déforme la vie réelle à l’aide de son objet fétiche : Un bocal à poisson rouge!

A moitié nue Dana Tripp, 20 ans, n’est pas une adepte de glouglous en apnée ni du confinement subaquatique, son crédo c’est de rendre irréelles voir étrangement esthétiques des scènes triviales du quotidien comme se pavaner sur son sofa ou s’étirer dans une salle de bain. Loin de se revendiquer modèle, la photographe cherche avant tout à expérimenter :

« Un cliché est toujours plus attrayant à mes yeux lorsque il est soumis à des perspectives distordues ou non réalistes. Parfois il semble approprié de capturer un instant dans le temps exactement comme il est perçu dans la vie réelle mais ce qui me rend heureuse c’est de m’inciter moi-même à bidouiller. Le bocal à poissons est mon effet favori récemment. Quand je fais mes portraits, je ne me soucie pas de plaire, je prends mon temps afin d’obtenir un résultat aussi bizarre que cela est. »

image image image image image image image image image image image

Publicités