Jack Davison

Shooting de mode et excursion dans les rues rétro-futuristes de Shanghai

Pour le magazine chinois « Modern Weekly », le photographe Jack Davison et son armada de modèles parés de créations de marques de luxe, se sont postés un court laps de temps dans les quartiers graveleux de Shanghai.

Exit les studios et fonds blancs de l’ennui, les éditoriaux de mode se métamorphosent de plus en plus en véritable collections de clichés urbains et artistiques scénarisés, à l’allure parfois de documentaire. L’en atteste la série frappante « The One I know » du photographe Jack Davison. Méli-mélo entre lookbook de mode et voyage esthétique dans des rues silencieuses de la mégapole chinoise, ces portraits capturent, ombragés par un jeu de lumières subtile, des mannequins locaux vêtus de it-pièces signés Hermès, Christian Dior et Dolce Gabbana.

« Shanghai semble un endroit approprié pour shooter, le pitch est l’affirmation d’une vision vague de cette ville, dans un mélange sublime entre vibes modernes et vintage, dans des espaces en constante évolution, dégringolants et à reconstruire. »

En prolongement du travail inspiré de Jack Davison, la « Perle d’Orient » et accessoirement centre névralgique du vice et de l’aventure chinois, ouvrira les portes de sa Fashion Week du 8 au 16 avril prochain.

image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image

Publicités