Tendance : Le nazi chic persiste en Asie

Une glace à l’effigie d’Hitler et une boutique spéciale Führer en Inde, un café bar couvert de drapeaux du troisième Reich et des serveuses en uniformes SS en Indonésie, le nazi chic ne connait pas la crise en Asie. La palme revenant sans conteste à la Thaïlande…

Hitler plus fort que mc Donald et H&M. Au jeu de la mode indigeste, de mauvais goût et de la transgression ultime, Bangkok, la capitale Thaïlandaise gagne haut la main, épaulée par des Thaï se prenant en photo le bras levé en imitant le salut nazi devant une statuette mashup entre Ronald Mc Donald et Adolf.

Car depuis des années, le nazi chic cartonne au pays du sourire : Des gadgets et teeshirts parodiques ultra populaires, floqués de la tête du plus gros nazi et sa moustache mythique, au « Hitler Fried Chicken », ni plus ni moins qu’un KFC détourné, en passant par des photos de jeunes mariés déguisés en soldats de la Waffen SS, cette tendance se faufilant même dans l’underground musical avec la prolifération de bands au thème nazi et lors de parades scolaires.

Une mode aussi maladroite qu’ignorante ne colportant néanmoins aucune idée d’apologie du néo-nazisme ou de signe de nostalgie à l’horreur de la Seconde Guerre Mondiale. Les asiatiques et l’histoire européenne, cela fait deux ! Leurs livres ne cédant pas une ligne à l’extermination des juifs.

La preuve en est : En 2013, la meilleure université du pays a dû présenter ses excuses lorsque des étudiants ont peint une fresque géante de super-héros, comprenant Hitler en plein Sieg Heil au côté de Batman!

En bref, Adolf Hitler et les croix gammées en Thailande, c’est un package iconographique fun et méchant que l’on adore détester, un peu comme Dark Vador.

imageimage imageimage image image image image image image imageimageimage image image

Inde:

image image image image image

Indonésie:

image image imageimage

.

.

Publicités