[Je m’habille en toile de maître et vous?]

La mode et l’art main dans la main! C’est le choix déjanté et plutôt osé du célèbre duo Viktor et Rolf pour leur défilé Automne/Hiver 2015 lors de la Haute-Couture Week de Paris.

Des robes en peintures classiques dérobées, cadre doré inclus! Ils ont tenu parole! Après avoir tiré un trait définitif sur leur ligne de prêt-à-porter en février dernier, afin de se consacrer à 100% à la haute couture et ainsi « dépasser les frontières et appliquer leur vision à des terres inexplorées », c’est avec panache que les créateurs Viktor et Rolf ont mitraillé les esprits de leur superbe artistique, armés de leur collection « Wearable Art » pour leur grand retour sur les podiums.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la maison de mode avant-garde d’Amsterdam s’est extraite comme à son habitude avec exubérance et malice du cadre standard des défilés. Même Jean Paul Gautier, ayant dégainé ses créations quelques minutes plus tôt, ne pouvait qu’apprécier la performance!

Car sur les murs blancs du Palais de Tokyo, Viktor et Rolf ont alors décrochés des toiles de maîtres (en tissu) les unes après les autres qu’ils ont ensuite drapées sur les mannequins! Un trompe l’oeil à ravir dont eux seuls ont le secret, enrubannant le fantasque à la poésie. Mais qui a dit que la mode ce n’était pas un art?

imageimage

imageimageimageimageimageimageimageimageimage

Publicités