L’invasion de ballons blancs de Charles Pétillon


SOS fragments urbains has-been, avalés tout cru par la banalité de la vie quotidienne.


Armé de son armada de ballons flottants au look de nuages aguicheurs, l’artiste frenchy Charles Pétillon capte l’attention en un clin d’oeil, en se faufilant dans des espaces laissés-pour-compte, bientôt dégoulinant d’onirisme!

Sa nouvelle fulgurance? Sous les toits du « Covent Garden Market » de Londres avec son installation monumentale « Heartbeat », à l’allure d’un nuage géant formé de 100 000 ballons blancs. Inaugurée ce 26 août, cette création métaphorique colle irrémédiablement au mobile d’invasion des objets volants identifiés de Charles Pétillon, à savoir « changer la perception que nous avons des choses que l’on côtoie tous les jours sans y porter attention et ainsi provoquer une émotion visuelle ».

Au delà de leur vertu désaveuglante, ces ballons de baudruche subtilisés à la candeur sucrée de l’enfance, coïtent avec les espaces qu’ils envahissent au point d’en faire de véritable oeuvres esthétiques. Dans sa série « Invasions », un pavillon de banlieue sans âme, un garage banal, une forêt désenchantée, une piscine tournesol, un terrain de basket désert ou une cabine téléphonique d’hier, s’offrent un lifting improbable, troquant leur image émaciée par le temps et l’insignifiance, pour une apparence poétique électrisante et surtout incontournable même pour les mal-voyants!


Heartbeat- Covent Garden Market, Londres.

imageimage


Invasions

image image image image image image image image
image image
image

Publicités