La Junk Food sacralisée, Leonard de Vinci aurait mangé Mcdo?


La fast-food culture connectée à la Renaissance! Dans sa série « Contemporary Pieces », la photographe allemande Rebecca Rütten propulse la malbouffe au temps des Rois mages, histoire d’en fustiger les dégâts sur la classe pauvre américaine!

Manger saint coûte un bras, mais pour quelques billets aux USA, il est aisé de remplir à ras bord un sac de Big-mac. Receleurs de nourriture giga grasse et sucrée, qui plus est génétiquement modifiée et designés pour convenir à la consommation de masse, les fast-food ont depuis toujours dans le viseur « deux classes, la moyenne et la basse », deux couches de la société, autrefois « sujets de prédilections des peintres de la fin de la Renaissance »!

C’est de ce postulat que la photographe d’Hamburg Rebecca Rütten est partie, allant shooter ses amis dans des parures de lumières au charme érotique du XVI siècle, avant de rebattre les cartes avec ironie : Cette fois-ci, exit le vin et les entremets mondains, les instant noodles et pizza industrielles du peuple remplacent le menu des rois! En bref, Leonard de Vinci n’aurait donc pas succombé à un KFC puisque plein aux as!



image image image image image image image image image image

Publicités