Et si les mannequins étaient phosphorescents?


As de la retouche digitale et prêtresse des effets de néons sur le corps, l’artiste russe Slava Thisset dégage à travers ses portraits, un esthétique alien photogénique par coït entre psychédélisme futuriste et vie humaine.

Des signes tribaux visibles sur la peau de modèles toutes droit sorties d’un lookbook sportwear, des spaghettis radioactifs mais tape à l’oeil dégoulinant d’une bouche pulpeuse, les cobayes de Slava Thisset ne se targuent pas de venir d’ailleurs et ne cachent pas non plus être le résultat d’une expérimentation pseudo scientifique, assistée par ordinateur.

Cette série de portraits éclectiques et résolument phosphorescents voir fluorescents, la graphic designer de Sochi l’a élaborée par une superposition d’effet de néons, de jeux de lumière et de maquillage, le tout finalisé par de multiples retouches numériques, laissant ainsi naître un véritable visuel étrangement cosmique et exotique, à l’allure d’un shooting de nymphes intersidérales ou d’humaines hybrides à affoler n’importe quel mâle non terrien ou à l’esprit tordu.

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimage

Publicités