En Images : le « Snowzilla » de New-York

La tempête Jonas, sans lien avec les Jonas Brothers ni avec le prophète, a fait froid dans le dos et aux orteils de New-York la semaine dernière. Mais plus de neige que de mal, Chet Faker a réconforté les frileux et les instagramers s’en sont donnés à coeur joie.

Un Nouvel An tropical frôlant les 19 degrés, New-York jubilait et s’exhibait en hoodies et sneakers de printemps, pourtant un mois plus tard, le blizzard s’est s’emparé de la « ville qui ne dort jamais »! Manhattan, Time Square, Central Park, rues et trottoirs ont été alors soudainement submergés par 60 centimètres de neige. Par amour du risque puisque que 11 personnes ont péri dans ces conditions sibériennes, certains farfelus ont opté pour les skis et d’autres ont dégainé leur appareil photo.

Chet Faker s’en inspire dans un morceau

Samplant le discours de Bill de Blasio, maire de New York alarmant les citoyens de la dangerosité du blizzard, le songwriter Chet Faker a lui canardé une track « in Between » directement inspirée de ce phénomène glacial mais à l’effet soleil aride! Bienvenu à « Snowzilla »!

🏃🏻

A post shared by 13thwitness (@13thwitness) on

It's getting snowy in Brooklyn #blizzard #snowzilla #brooklyn #brooklynbridge #nyc

A post shared by Zach Kubin (@zkubin) on

A post shared by Brian Alcazar (@1st) on

The day after tomorrow.

A post shared by Brian Alcazar (@1st) on

A post shared by Brian Alcazar (@1st) on

Timelapse of Snowmageddon NYC 2016 from the Hawk's Nest

A post shared by AdHawk (@adhawk) on

Publicités