Trailer : Un film déjanté sur la journée pas de veine d’un trans black cocu, tourné avec un iphone 5s

Tangerine, c’est la comédie pulpeuse LGBT pour le moins maquillée d’originalité, acclamée lors du dernier Sundance, célèbre festival US du film indé. Le pitch, une prostitué transsexuelle, tout juste libérée de prison, roule des mécaniques dans les rues de Los Angeles, le jour de noël. Une nouvelle va alors la faire sortir de ses gonds… Son alter ego l’a trompée. Une chasse hystérique à la pimp est alors lancée.

Rien de transcendantal dans le script malgré une mise en scène détonante d’un milieu peu connu, le petit truc en plus provenant sans conteste de l’entrejambe du tournage : Ce long métrage ayant été shooté à 99% avec trois iphone 5s, des scènes parfois capturées à l’arrière de pédales de vélos, le pour cent restant par une steadycam.

Derrière le smartphone, Sean Baker, réalisateur américain auteur de « Scarlet » en 2012. Stimulé par l’idée de filmer dans les lieux publics de L.A sans autorisation et n’ayant pas le budget de ses intentions, il opta alors pour la simplicité à portée de main, ce qui à ses dires  » à permis de ne perdre aucune prise ». Côté post-prod, la team a investi 7,99€ sur l’apple store dans l’application Filmic Pro. Le rendu est à la fois digital et esthétique. Ceux qui ont assisté à la présentation de Tangerine à Park City dans l’Utah en janvier dernier, n’y ont vu que du feu. Alors une fois la particularité dévoilée, s’en est suivi un halètement audible général.

Tangerine pourrait voir le jour en France. Magnolia Pictures détenant désormais les droits pour une distribution mondiale. Sortie US, le 10 juillet.

Publicités