Doc en VF: En Chine, certains n’ont pas vu le ciel bleu depuis 10 ans à cause de la pollution

On ne nous dit pas tout, enfin il y a du mieux. Under The Dome, c’est le documentaire aux révélations choc, à succès de Chai Jing ancienne vedette de la TV chinoise, sur les désastres de la pollution de l’air sur la santé d’une population suffocante qui tarde à être sensibilisée. Une réalité nocive à la loupe qui fait scandale. Aujourd’hui disponible en VOSTFR.

Des images lourdes de sens, vulgarisées pour être audibles de tous, qui ont fait l’effet d’une bombe ou d’une fusée éclairante lors de leur publication sur internet le mois dernier avec très rapidement pas moins de 200 millions de vues. Le ministère de l’écologie Chinois en a fait sa satisfaction, son chouchou de prise de conscience, puis retombant dans ses travers de censure, le gouvernement et ses autorités du net ont finalement rayé ce documentaire de la toile.

Faire machine arrière incognito fut impossible tant le caractère viral du documentaire et sa portée internationale ont été fulgurants, ce qui force est de constater, est révélateur d’un certain malaise national et d’un imbroglio autour de la question de la pollution en Chine.

Under the Dome, durant 1h43 enfonce le clou et pèse ses mots, dénonçant à coup de témoignages poignants et d’analyses, les dérives d’une industrie énergétique notamment celle du charbon (70% de la pollution), ou encore l’emprise du lobby de l’énergie Chinois et aborde frontalement la santé sanitaire et les effets ravageurs du « smog » brunâtre, épais nuage à la toxicité évidente qui embrume le pays et parsème des cancers à tout va.

Le gouvernement Chinois n’est pourtant pas attentiste comme le rappelle Benjamin Guinot, chercheur au CNRS, à Paris Match : «La Chine a mis en place récemment un système de santé, et la pollution de l’air devient donc un problème. Le pays cherche aussi des alternatives au charbon avec l’installation de centrales nucléaires et de plus en plus d’éoliennes et de fermes solaires qui apparaissent dans le pays».

Certains n’ont pas vu le ciel bleu depuis 10 ans, plongés dans la grisaille ambiante. Des enfants n’ont toujours pas vu d’ėtoiles la nuit ou de nuages blancs le jour. Dans les grandes villes, la pollution est pourtant un des sujets de grogne majeur chez les citadins et ce documentaire en est désormais l’étendard. Chai Jing a déjà réussi sa mission, ouvrir les yeux d’aveuglés par le brouillard du pouvoir , un devoir d’éclairage et une nécessité personnelle pour elle qui a vu étant enceinte, sa fille être atteinte d’une tumeur bénigne aux poumons, la faute à la pollution.

Publicités