Bao Ho et ses fun créatures colorent Hong Kong

Hong-Kong une jungle de béton, une parade de grattes ciel! Derrière cette grisaille ultra urbaine pare-soleil malgré une verdure en place, la scène street art fait, elle, son petit bonhomme de chemin. Ainsi les buildings aseptisés se barbouillent au fil du temps de couleurs et de graffitis inspirés et délirants.

L’ultra célèbre JR ainsi qu’ Invader et ses mosaïques, ont déjà squatté et marqué de leur empreinte les rues de la mégapole. « HK Walls », festival annuel du graff, symbolise lui ce dévergondage artistique progressif d’un Hong-Kong, hub de la finance et du biz. Mais pas que. Les restaurants, bars et entreprises suivent la tendance street art, offrant aux artistes de rue un exutoire créatif.

Bao Ho fait parti de ceux là, profitant des espaces « gracieusement » alloués pour exhiber son art. Avec ses créatures bizarroïdes et « cute » mutantes sur les murs de la ville, cet illustratrice free-lance fait écho et illumine.

« J’aime mixer les corps humain, les animaux, les fleurs et les imprimés » explique l’artiste qui a redonné pulse et crépitations au YogaBamBam, un studio de yoga funky de Hong Kong. La rue est souvent imprévisible, Bao Ho en est la preuve vivante.

Ses petits monstres imaginatifs et colorés ont tapé dans l’oeil de la galerie d’art Madira laquelle lui a jeté le grappin dessus pour son lancement en juin prochain.

image image image image image image image imageimageimageimageimageimageimageimageimage

Publicités