Will Ellis traque les lieux perdus de New-York

Un livre Abandonned NYC. Un safari photo urbain dans les endroits les plus fantomatiques de New-York city. Trois ans d’exploration intensive, 150 clichés et une bonne d’ose d’inattendu, le photographe Will Ellis, ignore les panneaux défense d’entrée et démasque les ruines invisibles.

Un hôpital en lambeaux rempli à ras bord d’excréments de pigeons, un sous marin rouillé, la gigantesque salle de bal « Harlem Renaissance » des 20s, un terminal de l’US army, un asile psychiatrique, une raffinerie de sucre seule au monde. Un condensé de flippant et d’histoire.

Will Ellis est un urban explorer, expert des découvertes de ruines. Aux Etats Unis , ils pullulent et se donnent des bons tuyaux sur le net. Le photographe de Brooklyn utilise aussi également Google Earth – si un bâtiment semble louche avec un arbre effondré à l’extérieur et des voitures abandonnées, c’est un signe certain d’un intérieur vide. Alors il fonce, tel un spéléologue urbain, sans jamais se faire arrêter par les forces de l’ordre.

« Je n’ai pas l’adn d’un casse-cou , mais la première fois que je me suis faufilé, il y avait ce rush d’adrénaline et ce sens de l’aventure. Je suis aussi fasciné par les visuels à l’intérieur. Comme un gamin j’aime toutes choses étranges et le glauque. Halloween était ma fête préférée et en voici les stigmates ».

image image image image image image image image image image image image image

Publicités