La verdure existe en Chine, le ruin porn aussi

La mascotte Cetelem s’y sentirait comme un poisson dans l’eau, en se fondant parfaitement dans le décor! Un village de pécheur abandonné sur l’archipel Shengsi à l’Est de Shanghai et c’est mère nature qui reprend ses droits. Fascinant!

La Chine est souvent réduite à cela : Reine de la pollution, urbanisation à vitesse grand V et foule monstre dans les rues, très mauvais pour les claustrophobes asthmatiques. Mais à 90mins de bateau de la mégapole Shanghai, sur les iles de Shengsi, à l’abri des smogs et rejets de CO2, la nature grignote au fil du temps des villages fantômes désertés par les pécheurs, en escapade sur le continent pour y vivre le rêve Chinois.

Le photographe Tang Yuhong s’est rendu sur cet archipel de 400 îles. Après avoir amarré à Goqui island, cet amateur de ruin porn se retrouva vite nez à nez avec une nature dominante, les pierres des maisons ayant été englouties par une poussée vertigineuse de lierres et de plantes d’un vert contrastant avec les gratte-ciels du pays.

image image image

image image image

Publicités