Les rues vides black and white de Junichi Hakayoma

-Noir c’est noir , il n’a plus d’espoir- Un leica M monochrom, des angles de vues subtiles braqués sur une figure solitaire errante et obscure, le photographe japonais Junichi Hakayoma s’amourache du duo ombre et lumière dans des espaces urbains géométriques. A l’instar du café carte noire, ses clichés sont nommés « désir ».

Il joue au jeu du chat et de la souris avec le noir et blanc, sans artifices et tralala si ce n’est un contraste à l’alambiqué. Deux maîtres mots nappent son style : sobriété et puissance. Junichi Hakayoma est un illusionniste des rues, sous l’emprise de son objectif, les escaliers lambda gagnent en finesse et perspective alors que les ruelles au sol en damier et autres architectures métalliques, révisent leur symétrie oubliée.

Sa série « Streets Between Shadow and Light » immortalise une beauté de la pénombre, rayonnante de nouveau. Quand à lui, il subistera caché dans son art à l’abri du projecteur médiatique, préférant laisser parler les curieux!

image image image imageimage image imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimage image

Publicités