Tohu-bohu, graffitis et gaytitude avec Slava Mogutin


Un défilé de beaux garçons qui dégénère dans le plus grand des chaos visuel tagué de tonicité candide et ridicule. Exilé politique sans complexe, l’artiste Russe Slava Mogutin gribouille la mode avec son lover américain Brian Kenny et téléporte le désordre dans les têtes.

Leur série « Entropy Parade » prend la forme d’un portfolio cadeau pour l’anniversaire du magazine Flaunt. Dézingueurs de pensées triviales, le duo dans la vie comme dans l’art fait sauter les pantalons et vissent des accessoires loufoques sur les boites crâniennes dans leurs collages multi-couches. Leur vision? L’adolescence est un espace-temps de transition où créativité et insouciance défient puis narguent tout sens de l’ordre par apologie de l’illogisme.

Cela s’illustrant dans cette collaboration par un jeu de déformations digitales, télescopé avec des graffitis express aléatoires ou dessins juvéniles de sales gosses au stylo feutre, le tout engendrant un ramdam esthétique et visuel criard, indéniable semeur de zizanie sur des clichés de shooting photos des plus banal à priori.



image image image image image image image image image image image image image image image image

Publicités