Les poèmes architecturaux de Matthias Jung

The Grand Budapest Hotel et Cloud Atlas fusionnent! As du détournement digital d’immeubles, le graphic designer allemand Matthias Jung crée des maisons imaginaires, parfois volantes, à l’onirisme dominant et toujours surréalistes!

Une géométrie aux frontières du réel! Manipulations et juxtaposition de clichés de vacances, sa série « Surreal Homes » catapulte une vision architecturale rêveuse et hybride dans des steppes mongoles ou au milieu du désert de Gobi. Alternative à un monde trop uniformisé, ces maisons fantasmagoriques se pavanent dans l’Au-delà, ici, pas de mirage possible, la cathédrale de Strasbourg s’est bien téléportée en Alaska!

« Les collages sont comme des rêves et vice versa. »

D’ordinaire adepte de ciseaux et de glu dans ses créations, Matthias Jung a cette fois opté pour photoshop : « Travailler avec ce programme, c’est surpasser la réalité, si quelque chose part en vrille, je clique sur l’icône précédent. C’est une différence de taille »

@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung
@Matthias Jung

image

Publicités