Saut en couleurs dans un Paris d’il y a 100 ans

Albert Kahn

Voyage rare et haut en couleur dans le passé de la ville Lumière à travers une série de clichés expulsés des archives du banquier le moins radin de la terre : Albert Kahn.

« Respirer Paris, cela conserve l’âme » disait Victor Hugo, fantasme et haut lieu du romantisme, la capitale ne cesse d’être immortalisée jour et nuit depuis l’avénement de l’appareil photo, c’est la muse du monde et des clichés de son joli minois architectural se dénichent même au beau milieu de l’Amazonie ou encore dans des shops d’hameaux japonais.

Alors lorsqu’il s’agit de se plonger dans le Paris du début des années 1900, technologie d’hier limitée oblige, seuls des souvenirs moribonds en noir et blanc remontent à la surface. C’était sans compter le projet pharaonique du riche banquier philanthrope Albert Kahn, obnubilé par le désir d’archiver en couleur grâce à l’autochrome des frères Lumière, les plus grandes métropoles du monde. Il missionna alors entre 1914 et 1918 quatre photographes, Léon Gimpel, Stéphane Passet, Georges Chevalier et Auguste Leon, afin d’écumer les rues de la capitale.

Résultat? Des milliers de clichés du début du XIXe siècle aux couleurs vivifiantes dont l’intégralité est à découvrir au Musée Albert Kahn de Boulogne Billancourt.


image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image image

Publicités