Home Sweet Home – La vie absurde de Rubi Lebovitch

Série "Home Sweet Home"

« Bizarre vous avez dit bizarre? » La réplique mythique du film Drôle de Dames, prend tout son sens dans le monde loufoque et improbable du photographe israélien Rubi Lebovitch.

Une femme se goinfrant littéralement à une table débordante de spaghettis bolognaise, un tapis kitsch finement découpé pour n’en laisser que le cadre, des multi-prises se chevauchant à l’infini, un écran plasma allumé mais encore habillé de son film plastique et une nouvelle expression : Mettre les mains dans le toaster! Rubi Lebovitch revisite des scènes de la vie quotidienne, en s’amusant à dépasser l’entendement et la logique.

Un zeste d’humour, de ridicule et de surréalisme pour un rendu esthétique voir bon enfant :

« Je crée une torsion dans ce qui est bien connu et construis de nouveaux contextes, dotant ainsi l’action d’un nouveau sens. Objets mondains et espaces intérieurs sont transformés en quelque chose d’étrange et de surprenant. Comme dans les peintures surréalistes, une nouvelle et impossible réalité se crée. »

Obèse de messages, sa série « Home Sweet Home » s’apparente à une illusion du théâtre de l’absurde axé sur la solitude, dont les personnages, impénétrables, échappent à toute identification. Bienvenue dans la maison de l’anxiété!

image

image image image image image image image image image image image image image image image image

Publicités