Lumières et corps en Tanzanie avec Viviane Sassen

Voyage esthétique en Tanzanie où mode et effets de lumière éblouissent de mille feux!

Même si la photographe Viviane Sassen entretient une étroite relation avec les magazines de mode comme Vogue, Dazed & Confused, i–D, sa terre de coeur et d’épanouissement subsiste l’Afrique :

« J’ai vécu au Kenya de mes deux à six ans, donc mes premiers souvenirs De vie viennent de là. C’est comme ma maison, mais en même temps, je serai toujours une étrangère et je ne ferai jamais partie de cette culture. Même aujourd’hui, mes sens sont exacerbés en Afrique. »

Dans sa série Moshi shootée en Tanzanie, cette néerlandaise de 43 ans, explore le côté magique du « Berceau de l’Humanité » et de l’animisme, autrement dit la croyance que tout élément possède une âme et une force vitale. Entre rites et rêves, ses clichés usent de lumière artificielle à exposition longue en clin d’oeil aux nombreuses coupures de courant dans le pays.

Ses muses? La jeunesse essentiellement, qu’elle relie à sa passion première, la mode. Du style encore et encore aux antipodes du consumérisme occidental :

« Tous ces kids en Afrique sont aussi conscients de leur look que les adolescents en Europe. La seule différence est qu’ils portent nos vieux vêtements qu’ils achètent dans les marchés locaux, toutes les marques y sont présentes. »

C’est cette adaptation dans sa forme la plus basique que la photographe apprécie, l’expression surpassant ici l’argent. De ce fait, les jeunes d’Afrique osent davantage et n’ont pas la frousse de se parer de couleurs vivides et d’imprimés étincelants à l’image de leur culture!

image image image image image image image image image image

                  ©All images Viviane Sassen

Publicités