Cap sur un minimalisme d’été avec Feridun Akgüngör

En avril ne te découvre pas d’un fil, en mai fais ce qu’il te plaît… En juin, l’artiste Feridun Akgüngör se met aux couleurs de l’été indien.

Dans sa série « Minimal Pure », ce directeur artistique turque combine des fragments d’architecture lambda et épurés à un cocktail de couleurs apaisantes voire héliotropiques.

S’y contemplent les orteils en éventail, un ciel au bleu cérulé et turquoise figé sans nuages, un vol d’oiseaux, des angles ou toits d’immeubles à la géométrie variable, une manche à air, comme si l’évasion avait jeté son dévolu sur les compositions de Feridum Akgüngör, portée ici par un vent de minimalisme digitalisé et voyageur, en direction des mers du sud.

image image image image image image image image image image

Publicités