Facebook city verra le jour

Mark Zuckerberg , fondateur émérite de Facebook, pousse la folie des grandeurs à son paroxysme comme l’en atteste son dernier projet pharaonique, la construction d’une ville  » Zee tone » destinée à ses employés. Bienvenu chez les Sims version Silicon Valley.

Depuis quelques années, le réseau social enchaine rachats spectaculaires et acquisitions tentaculaires, Whatsapp (22 milliards$), Instagram (750 millions$). Rien ne fait donc peur à Facebook et surtout pas l’immobilier. Déjà mentionnée en 2013, la création d’une Facebook city se précise et prend forme. En effet, Mark Zuckerberg est passé à la vitesse supérieure avec le rachat d’une surface de 230000 m2 à Menlo Park dans la baie de San Francisco à quelques encablures du siège social. Le PDG compte bien y caser ses 10000 employés ainsi que leurs familles.

image

Y sortiront de terre entre autre des hôtels, des villas pour les cadres sup, des habitats conventionnels pour les employés lambda et des dortoirs pour les stagiaires. C’est la hiérarchie des salaires. Le contraire aurait choqué. Ajouté à cela l’implantation de toutes les commodités possibles et imaginables calquées sur les privilèges accordés aux travailleurs de la Silicon Valley. Une restauration gratuite probablement, des centres commerciaux, cafés et écoles sans négliger l’esprit écologique insuffler dans les murs de l’entreprise avec des toits recouverts de végétation et des moyens de transports alternatifs, en réponse aux réfractaires qui fustigeaient le fait que les employés seront dans l’obligation d’utiliser leur voiture, ce qui est contraire à l’éthique de la maison.

Le budget alloué serait astronomique, flirtant avec les 200 milliards de dollars selon la presse Américaine. En comparaison le chiffre d’affaire du réseau social s’élevait en 2014 à 14 milliards de dollars. Si Facebook à l’habitude de mettre la main à la poche , il n’ en est pas moins que « Zee town » représente son plus fort investissement.

Dans une démarche de culture d’entreprise sans faille, Mark Zuckerberg affirme son ambition du vivre ensemble pour une vision commune et efficace. « Nous ne pouvons pas nous contenter de construire un campus d’entreprise, il doit être intégré dans la communauté», a expliqué il y a quelques jours le responsable de l’immobilier de Facebook, John Tenanes. San Francisco, fort de sa popularité est depuis plusieurs années une des villes les plus chères aux USA. Supprimer le temps de transports, proposer des loyers avantageux et une gratuité de certains services devraient sans doute ravir les employés et leur permettre à terme de se focaliser davantage sur leur travail.

image

Pour couronner le tout, à en croire les médias Outre Manche, c’est Frank Gehry, architecte de renom qui serait l’auteur des plans de la ville. Une ville qui ne devrait toutefois voir le jour que dans plusieurs années. En attendant, voici à quoi ressemble le campus actuel..

image

imageimage

image

image

image

Publicités